Un retour à l’amour

Un très beau poème,extrait de « Un retour à l’amour » écrit par Marianne Williamson :

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.

Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : qui suis-je, moi pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ?

En fait qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Jouer petit ne sert pas le monde.

Il n’y a rien de lumineux à se faire tout petit pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes tous nés pour briller, comme le font les enfants.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous.

Et elle ne se trouve pas seulement chez certains d’entre nous, elle est en chacun de nous.

Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.

Ainsi regardons où nous nous limitons, où nous nous faisons petit pour plaire aux autres par peur de ne pas être accepté, regardons où nous nous comportons en victime au lieu de nous identifier à l’énergie de notre magnificence.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.

Transmis par Brigitte

Commentaires fermés